Vous êtes ici :

Pascal Roussel

Vice-président
Directeur finance

À propos de moi

«La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe»

Je m’appelle Pascal Roussel, suis Belge, né en 1966, marié et j’ai deux enfants.

Je détiens deux diplômes universitaires obtenus tous les deux avec grande distinction : un, comme ingénieur électro-mécanicien et un autre, en gestion financière.

Jusqu’en 2006, j’ai principalement exercé ma profession dans des entreprises industrielles, actives au niveau international. Depuis 2006, je travaille dans le département des risques financiers d’une très grande banque d’investissement à Luxembourg.

J’ai publié régulièrement sur mon site www.pascalroussel.net et sur des blogs connus, différents articles expliquant, en termes simples, la crise financière et ses coulisses. J’ai même donné plusieurs conférences sur la crise financière comme par exemple lors du Master in Applied Labour Economics for Development lié à l’Organisation Internationale du Travail .

Je suis l’auteur d’un roman, Divina Insidia, traduit en plusieurs langues. Dans ce livre, où on retrouve une part de moi-même et de ce que j’ai publié sur mon site:

Anne Standfort journaliste de talent, est entraînée, sous couvert d’un livre à écrire pour un mystérieux et richissime inconnu, dans les couloirs sombres de l’étrange « planète financière ». Elle va être confrontée, souvent choquée, parfois horrifiée, à une conception des valeurs du bien et du mal qui lui est étrangère. Tout comme le lecteur, elle va découvrir la naissance et le fonctionnement d’une banque centrale, jusqu’à la mise en place d’une future monnaie mondiale .

Ce livre pose les questions essentielles. Il encourage le lecteur à se les poser aussi. Et plus encore, à n’avoir de cesse de trouver les réponses.

Depuis mon implication au sein d’Ednco, j’ai préféré consacrer tout mon temps libre à co-créer Vibrerlocal et je m’occupe plus particulièrement de ce qui touche au VIBZ (une sorte de monnaie virtuelle utilisée au sein du réseau) et aux financements des projets.

Pour en savoir plus sur Vibrerlocal ou sur moi-même, n’hésitez pas à consulter Le Journal.