article 5 top

5. Une philosophie au cœur des Besoins locaux de la population (1/2)

Par: Jessica Duvivier - il y a 3 années, 5 mois

chronique, Jessica Duvivier

Partager:

« L’idée ici ce n’est pas de reproduire des choses qui existent déjà mais c’est de créer du neuf et quand on crée du neuf on crée de nouveaux métiers et c’est ça l’avenir aujourd’hui. Car, aujourd’hui on a plus tendance à dire : « faut que j’aille travailler pour un employeur… ». Ça c’est comme des structures établies, des structures de l’ancien, basées sur des anciennes valeurs… Tandis que là, via "Vibrerlocal" (Ednco, Le Village), on permet au gens de dire : « On va créer de nouveaux métiers basés sur de vrais besoins, des besoins locaux, bien réels soit ceux de la population qui nous entoure ». Et ça … Forcément c’est un bénéfice pour tous. » (L. Roussel)

N’est-ce pas inspirant ? Car en effet, ne sommes nous pas aujourd’hui très nombreux à souhaiter nous épanouir au sein de notre profession ? Toutefois, ne sommes nous pas aussi, malheureusement, très nombreux à ne pas pouvoir répondre à ce simple désir ? Pourtant, nous avons tous et toutes du vécu, des expériences, des aptitudes qui nous sont très personnelles et que nous aimerions pouvoir mettre au service des autres … Et si possible, dans un contexte plus large que durant nos 2-3h de bénévolat, de chant, de danse, de poterie, de couture que l’on s’accorde durant nos répits des 35h/semaines que notre travail nous impose…

Bref, ce qu’Ednco propose c’est de jeter un nouveau regard sur nos besoins, nos désirs, nos intérêts, nos habiletés… Ceci dans l’optique d’accompagner les personnes à réaliser ce qu’elles Sont et à en faire bénéficier dans une optique plus large, de partage et de mise en place de projet concret.

Nous avons vu dans l’article précédent par l’exemple très concret d’un nouveau membre l’idée principale d’Ednco, soit qu’à partir des besoins locaux de la population chaque membre sera en mesure de participer à l’élaboration d’un projet ou d’une activité qui va dans le sens de l’épanouissement individuel et collectif. Aussi, et à travers l’exemple de Jean Smith, nouveau membre et initiateur d’un projet d’ouverture de restaurant biologique, nous avons compris l’importance de la collaboration et de la participation de ses membres.

Maintenant, nous allons voir que "Vibrerlocal" (Ednco, Le Village) offre plus encore. Laurent Roussel, son fondateur, nous dit : « Plus concrètement, mis à part inciter les personnes à se rencontrer physiquement, "Vibrerlocal" (Ednco, Le Village) offre divers outils. ». Il continue :


« Déjà il y a un outil qui permet de définir ton projet, réfléchir un peu à ce qu’il va t’apporter, quels sont les avantages de ton projet… bien sûr aussi, il doit être toujours en lien avec les valeurs prônées par Ednco. Ensuite, la force c’est que les gens peuvent très rapidement amener des suggestions et peuvent aussi apprécier, évaluer en disant par exemple : « Ben écoute nous on te conseille plutôt, point de vue écologique, de faire telle ou telle chose ». Donc, ça va servir à peaufiner le projet. Plus tard, on mettra en place un module de gestion de projet où tu pourras gérer tes priorités, tes tâches, tes objectifs, etc. d'une manière originale...».

Et finalement, et non des moindres, Laurent nous partage son enthousiasme pour un module qui servira à la promotion du projet. Comme la mise en place d’un projet prend très souvent du temps, de l’investissement et en définitive de l’énergie, ce module de promotion va permettre « de rendre tout cela plus vivant, plus animé » nous dit-il :

« Plutôt que de vivre l’expérience seule dans ton coin, tu vas pouvoir ici – à travers une espèce de blogue interactif publier des images, des vidéos – un peu sous forme de journal aussi – pouvoir décrire où on en est rendu dans notre projet, etc. ». Ainsi donc, notre très cher Smith, qui semble avoir trouvé sa voie grâce à la lecture des besoins de son quartier, va pouvoir dire : « Voilà ! Il y a telle personne qui travaille en collaboration sur ce projet … ». Il va pouvoir aussi publier des photos … :

« Et juste cette dynamique là peut susciter à d’autres personnes l’envie de coopérer ou pourquoi pas même de monter son propre projet ».

Laurent ajoute :

« On peut aussi raconter une histoire en lien avec le projet et définir encore de nouveaux besoins, du genre:
« Ben voilà on est rendu là, à cette étape là, on a besoin d’un four, on ne l’a pas. Est-ce que quelqu’un en a un, peut en prêter un, etc … ? ». Et donc, de nouveau on avance dans la réalisation du projet, dans l’analyse de ce qu’il se passe, on travaille ensemble, on définit ses besoins et on partage ses besoins à la communauté et la communauté peut y répondre et ainsi de suite … jusqu’à ce que voit un jour ce fameux restaurant ! En fait, c’est pas comme une surprise, les gens ne débarquent pas en se disant : « Tiens une nouvelle enseigne ! ». Non !!! C’est une attente heureuse !!! Et les gens pourront se dire : « Ha ben voilà ! Nous on y a contribué ou on a vu se développer sous nos yeux la création de ce projet ». Et puis, y’en a d’autres qui seront tout simplement content d’aller manger dans ce restaurant ! »

Bon, tout cela est vraiment magnifique, mais j’ai une question : Il est où ce Jean Smith ? Son histoire m’a ouvert l’appétit et je soupçonne que le vôtre aussi … Mais patience, car ce n’est pas encore terminé pour lui …

Aussi, le prochain article répondra à deux questions essentielles à la compréhension des ressources disponibles à même le réseau "Vibrerlocal" (Ednco, Le Village). La première réponse sera en lien avec les moyens mis à disposition pour aider notre Jean Smith à réaliser son projet. Nous découvrirons donc l’importance de l’éducation par les pairs, mais aussi nous verrons ensemble que nul besoin de s’appeler Jean Smith et d’avoir un projet d’une telle ampleur pour faire partie de ce réseau. Bien d’autres outils sauront très certainement répondre à votre propre couleur …


Qu’en dites-vous ? Je sens que la mise à disposition de certains outils d’accompagnement vous allume autant que moi … Car franchement, qui ne s’est jamais senti démuni de ressources humaines et de soutien lorsqu’un projet qui faisait 10 fois notre poids commençait à s’appuyer sur nous ????

Jean Smith ne sera pas ainsi lésé et vous non plus croyez-nous !


En vous remerciant,


L’équipe Ednco

Chroniqueuse : Jessica Duvivier

Jessica Duvivier




Lire l'article suivant...