De manière simple, c’est quoi le VIBZ (edncoin) et à quoi ça sert ?

Par: Laurent Roussel - il y a 2 années, 4 mois

troc, explication, edncoin, VIBZ

Partager:

VIBZ (Edncoin) ?


Le VIBZ (s'est appelé jusqu'à l'été 2017 "edncoin") est une unité électronique de troc. De manière imagée on peut dire que c’est une sorte de monnaie virtuelle qui pourra être utilisée au sein de "Vibrer Local".

Dans le réseau, les membres pourront s’échanger des objets ou des services en faisant du troc.

Quand on parle de troc, on imagine qu’on échange un objet ou un service contre un autre. Supposons que Pierre et Paul, tous deux membres de ’Vibrer Local", souhaitent faire du troc ensemble. En effet, Pierre aimerait troquer un livre dont il n'a plus besoin contre quelque chose d’autre qui l'intéresse davantage. Paul est intéressé par ce livre, mais malheureusement les objets qu'il propose à Pierre en échange ne lui conviennent pas.

C’est un problème classique quand on fait du troc ! C’est pour le résoudre que’"Vibrerlocal" propose le VIBZ (edncoin) !

Si on reprend l’exemple ci-dessus, Paul va maintenant proposer à Pierre 5 VIBZ (edncoins) en échange du livre. Pierre va accepter, car il sait qu’il pourra troquer ces 5 VIBZ (edncoins) contre d’autres objets ou services qu’il trouvera intéressant au sein du réseau. On voit qu’un VIBZ (edncoin) est un facilitateur de troc, mais en continuant à lire cet article vous verrez que le VIBZ (edncoin) est bien plus que cela ……


Comment se procurer des VIBZ (edncoins) ?


C’est très simple, il vous suffit de devenir membre en se connectant au site « www.ednco.com » et de les acheter en ligne.

Chaque edncoin possède un numéro d’identification unique et une fois achetés, vos edncoins sont conservés en toute sécurité, dans votre portefeuille électronique personnel, au sein du réseau.


Que fait Ednco avec l’argent obtenu lors de la vente des VIBZ (edncoins) ?


C’est là une deuxième utilité des VIBZ (edncoin) !

Lorsque vous achetez des VIBZ (edncoins), l’argent qu’Ednco reçoit est versé quasi intégralement dans une « tirelire » ou « cagnotte ». Ce pot commun va servir à financer les projets que les membres mettent en avant au sein du réseau.

Et ce sont les membres qui résident autour des porteurs de projet qui, en votant démocratiquement, peuvent choisir les projets qui seront financés.


Actuellement


Le premier projet que la vente de VIBZ (edncoins) va financer est « Vibrerlocal » lui-même.

Cet autofinancement vise à mettre en place les fonctionnalités au sein du réseau avec, entre autres, la possibilité de faire du troc comme décrit ci-dessus. Au plus de membres achètent des VIBZ (edncoins), au plus nous pouvons progresser dans le développement et convaincre nos partenaires financiers qu’il y a un intérêt solide pour notre initiative.


En savoir plus...


- L’usage d’une « monnaie » commune est un facteur de cohésion d’un groupe, car l’acceptation d’une “monnaie” est basée sur la confiance au sein du groupe.

- "Vibrerlocal" se destine à être un réseau d’envergure internationale qui permettra à chaque membre où qu’il soit dans le monde, d’indiquer ou de consulter les prix des biens et services offerts au sein du réseau dans une « monnaie virtuelle » commune. La comparaison de ces prix et les échanges seront facilités grâce à l’emploi d’un moyen d’échange universel comme le VIBZ

- Ednco observe avec une certaine inquiétude la situation des institutions financières et les risques éventuels pour les détenteurs de compte bancaires classiques de voir un jour des restrictions sur la disponibilité de leur argent (ex. les événements grecs ou chypriotes). La possibilité de faire des échanges entre membres en utilisant une « monnaie » interne au réseau peut, un jour, devenir une alternative intéressante.

- Le VIBZ, contrairement au bitcoin, n'est pas décentralisé, il est non spéculatif, ne peut être revendu contre du dollar ou de l'euro et ne peut servir en dehors de "Vibrerlocal".


Ceci n’est qu’un bref aperçu et pour approfondir le sujet, n’hésitez pas à consulter Le Journal où prendre contact avec nous.


Pascal Roussel

Pascal Roussel